Nouveau projet : BD et alimentation durable !

Je commence un tout nouveau partenariat avec une agence de communication pour l’alimentation durable (basée à Toulouse et à Paris) : Food and Com, à chaque saison, elles enverront une newsletter sur un sujet de fond avec mes illustrations dedans ! 🎨

Le genre de sujets qui nous intéressent :

Thématisée, vous y découvrirez des initiatives qui sont en train de construire l’alimentation de demain. 👩‍🌾

Des personnes aussi qui ont choisies de s’engager pour la transition alimentaire. ✍️

La prochaine newsletter par exemple parle des tiers lieux, ces lieux où l’on explore les nouvelles agricultures, où l’on vit, où l’on cuisine, où l’on travaille ensemble : migrants, sans abris, travailleurs, publics passagers… Je l’ai lue pour dessiner, elle est super ! 🥦

La première sera envoyée DEMAIN !! (oui je m’y prends au dernier moment)

Alors cliquez là et inscrivez vous : www.foodandcom.fr/#newsletter

Hâte de vous montrer ça !

La bise ❤

Publicités

L’exposition « #metoo, Un an après » comme si vous y étiez (avec les explications!)

 

Vidéo réalisée par Marine Clerc et Lucie Lespinasse de Science Po Toulouse.

J’ai réalisé l’exposition #metoo, un an après en Octobre 2018. Ses 10 tableaux ont été exposés dans deux lieux qui démocratisent la culture à Toulouse pendant 2 mois :

Je vous explique tout : « Lorsque l’actrice Alyssa Milano appelle sur Twitter toutes celles qui ont subi des violences à caractère sexuel à utiliser le mot-clé #metoo (« moi aussi »), les réponses abondent en provenance du monde entier. Nous sommes mi-octobre 2017, peu de temps après la publication de premiers témoignages d’accusation de viol contre le producteur de cinéma Harvey Weinstein. Le #metoo avait été lancé en 2007 par Tamara Burke pour les femmes noires aux États-Unis.

L’actrice dit vouloir « donner aux gens une idée de l’ampleur du problème ». En quelques jours, ce mot-clé est utilisé plus de deux millions de fois sur Twitter par des utilisatrices de 85 pays. Le mouvement est immense et le monde ouvre les yeux sur l’ampleur des violences faites aux femmes.

Un an après ces événements, j’ai eu envie de revenir en couleur sur ce phénomène mondial et ses répercussions. En mélangeant les supports et les techniques, j’ai souhaité créer une fresque pour décliner les multiples impacts que ce mouvement a eut dans les quotidiens. Il a eu au moins ce mérite d’ouvrir le dialogue dans les intimités, d’être prétexte à amener le sujet sur la table.

Ce travail est basé sur une série d’interview de personnes d’âges et de nationalités différentes autour du mouvement #metoo. Les journaux qui servent de matière première ont été récoltés et accumulés toute l’année.

J’ai souhaité aborder ici les questions du corps, de la culture du viol, la place des hommes des réactions masculines variées, de l’intimité, des réactions qui s’opposèrent au mouvement, du rôle des mots dans nos conditionnements, du futur…

Médias mixtes : illustration, encre, écrits, collages…

Mathilde François.

 

img_6687.jpg
La lettre de Catherine Deneuve et consoeurs défendant le droit à être importunées

Retour sur cette expérience : C’est un vrai plaisir de se confronter au fait d’exposer. Mettre sa production dans l’espace public m’a demandé un sacré lâcher-prise. C’était intéressant de découvrir que les retours des gens étaient si variés, chacun•e est touché•e par quelque chose de différent. Il faut beaucoup d’aplomb pour tenir bon en présentant une exposition sur un sujet comme les agressions sexuelles, ou le féminisme. Ces sujets enflamment vite les conversations.

Merci à vous tous et toutes pour votre soutien et votre présence, virtuelle et physique !

Le blog du Muséum parle de ma BD dino (et des coulisses du concours)

« Pour Mathilde, qui avait pris une année pour se consacrer à la BD, le projet est tombé à point nommé. Elle qui raconte avoir grandi devant les émissions scientifiques « C’est pas sorcier ». »

Le Muséum de Toulouse​ parle des artistes du concours et publie ma BD du dino-croco de l’aventure du concours Razana dans un article de son blog :  Ils ont raconté Razana !

Il y a aussi la vidéo des gagnants du Prix du Jury, super classe. Ça fait bien de revenir sur ce projet !

article blog museum 1article blog muséum

Être hypersensible… c’est très pratique.

2019-01-13_hypersensibles_1.jpg2019 01 13_hypersensibles_22019 01 13_hypersensibles_32019-01-13_hypersensibles_4.jpg

2019 01 13_hypersensibles_5
Oui, Rogue dans Harry Potter.

2019 01 13_hypersensibles_62019 01 13_hypersensibles_7

 

Aujourd’hui 13 Janvier, c’est la première journée consacrée à l’hypersensibilité et à ses différentes formes grâce à l’appel du Psychiatre Saverio Tomasella, en partenariat avec Psychologies Magazine.

Mais qui sont les hypersensibles ? On dirait un club fermé auquel on appartient ou pas. Effectivement c’est le risque de cette journée. Je préfère essayer de ne pas trop mettre d’étiquette sur les gens et sur moi, dire « cette personne est une hypersensible, celle là non », ça m’embête.

Parce que ce sont des traits de caractère spécifiques qui font l’hypersensibilité, on peut s’y retrouver beaucoup ou peu et surtout, on peut s’y retrouver de temps en temps ou tous les jours.

Quelle forme ça prend ? Voilà une liste non exhaustive de caractéristiques :

  • Les informations perçues par les 5 sens sont souvent trop intenses (trop de lumière, trop de bruit…)
  • Débordements émotionnels fréquents : colère, excitation…
  • Les émotions des autres sont envahissantes (surtout la peine) : hyper-empathie
  • Le cerveau ne s’arrête jamais de pédaler (pouvant provoquer des insomnies)
  • Incapacité à prioriser les signaux (comme les conversations dans un lieu public)
  • Hyper conscience de l’environnement
  • Angoisse importante, alimentée par ce mental envahissant
  • Difficultés à centrer sa pensée
  • Difficultés à ne faire qu’une chose à la fois
  • Souhait urgent de rendre service aux autres
  • Difficulté à faire des compromis, besoin d’absolu
  • Forte créativité et imagination
  • Sensible à la douleur
  • Besoin de s’isoler pour se libérer de toutes stimulations
  • Profondément ému par les arts et/ou la musique
  • Sursaute facilement
  • Évite les conflits ou les films contenant des scènes de violence

Peut être que vous vous reconnaissez, ou reconnaissez vos proches.

Quoi qu’il en soit, être « trop sensible », « débordé•e par son empathie » sont des caractéristiques qui ne sont pas trop mises en valeur dans l’imaginaire culturel occidental. Surtout si on regarde les personnes en situation de réussite professionnelle dans les films, les pubs, les médias : il ou elle est stable, calme, et contrôle la situation.

Les personnes qui manifestent leur sensibilité sont qualifiées d’immatures ou de fragiles. On leur a déjà dit « tu exagères.. », « tu dois t’endurcir », « mais enfin lâche prise »…

Alors que je me dis que dans le contexte environnemental et social actuel il serait peut être temps de redonner de la valeur à des traits de caractères qui mettent les liens au centre. L’empathie, la sensibilité sont peut être nos ressources pour construire une société plus résiliente.

Alors si vous avez déjà essayé de « corriger » ces caractéristiques chez vous, arrêtez ça, c’est un coup à se rendre malade. Vous êtes super comme vous êtes. Et sachez qu’il existe de nombreuses ressources pour apprendre à bien vivre son hypersensibilité et/ou prendre soin des hypersensibles autour de vous.

En voilà quelques unes que j’aime bien :

Cette conférence TedX de 15min : The gentle power of highly sensitive people (Le pouvoir des personnes hautement sensibles). Elena Herdieckerhof vous explique génialement pourquoi ces traits de caractères peuvent être fantastiques et comment agir avec les hypersensibles de notre entourage ou avec soi même si on se reconnait dans ces profils.

Cet article de Psychologies Magazine : Hypersensibles… et heureux ! dans lequel Saverio Tomasella, psychanalyste nous explique comment apprivoiser ce trait de caractère.

Le livre Je Pense Trop de Christelle Petitcollinque j’ai lu et conseillé souvent et qui décortique complètement le profil de l’hypersensible, et propose des pistes pour « apprivoiser ce mental envahissant ».

L’association des Hyper-Sensibles qui organise des rencontres dans plusieurs villes de France.

Attention : le risque avec ces ressources c’est de bloquer sur la distinction « les hypersensibles et les autres » qui est super désagréable. Alors qu’en passant au delà on peut apprendre bien des choses et garder ce qui nous plait.

Comme dit le site des Surchauffés du bulbe à ce sujet (je vous jure c’est leur vrai nom) : « l’idée est de se débarrasser des catégories et de vivre sa vie en étant plus proche de soi-même, en aménageant son quotidien en fonction de ce qu’on a appris. »

Bon courage ! 🙂

PS : ça fait longtemps que je n’avais pas fait un long article de blog, ça fait du bien ! ❤

 

This is not consent


Spoiler alert : ceci n’est pas un signe de consentement.

Personnellement j’aime la pédagogie et ma patience est sans limite pour les bonnes causes 😊. S’il faut faire la liste explicite de tout ce qui n’est pas une marque de consentement je peux le faire.

Un string en dentelle n’est pas une marque de consentement.
Un pyjama bleu non plus.👘
Des talons aiguilles échasses non plus 👠
Des chaussettes imprimées cerises non plus.🧦
Du rouge à lèvre non plus.💄
Une combinaison de ski non plus.🧣
Un bob cochonou non plus.🎩
Un t shirt avec écris « violez moi » non plus. 👕
Un slip sur la tête non plus.👙
Une absence de vêtements non plus.🍑

Bref on est pas couché-es… POUR CELLES ET CEUX QUI AURAIENT LOUPÉ L’INFO :
Un accusé de viol je sais plus où en Irlande je crois à été acquitté ce mois ci, la défense a en effet réussi à argumenté que la victime était sûrement consentante au vu des sous vêtements en dentelles qu’elle portait. Bien. Fantastique.

Donc il y a eu appel à montrer ses sous vêtement et à dire qu’un string en dentelle n’est en rien une marque de consentement.

By the way samedi 24 Novembre à 14h, Marche contre les violences sexistes et sexuelles, il faut des moyens, du fric !!! pour que les professionnels soient formés et que ces conneries moyenâgeuse n’arrivent plus.

Cherchez le point de départ dans votre ville sur le site du mouvement Nous Toutes.

Harcèlement scolaire

Je profite de ce 8 Novembre, jour de lutte contre le harcèlement scolaire pour vous reposer ce dessin de Juin :

2018 07 05_Harcellement scolaire

Le harcèlement scolaire est un fléau.

Il touche tous les âge. 3 ans ou 20 ans.

Les conséquences du harcèlement scolaire peuvent être pour toute la vie et peuvent mener à une tentative de suicide.

Les victimes en parlent rarement aux adultes de peur que la situation empire.

Les réponses des adultes, quand ils s’en rendent compte, sont souvent maladroites.

Et comme le harcèlement professionnel, le harcèlement scolaire fonctionne toujours avec les même mécanismes qu’il faut connaître pour comprendre le système et l’enrayer.

Le harcèlement scolaire se construit sur la stigmatisation de la différence.

Parents, renseignez vous pour le repérer et apporter une réponse adaptée, sans minimisation de ce que dit l’enfant, qui se concentre sur le vécu de la personne victime.

La priorité est que la victime sorte de la peur.

Quelles ressources ?

Extrait du premier article :

« Ceci dit, je crois que sur le coup, le harcèlement scolaire me permettait juste de m’amuser et de me sentir bien ; dans ma tête d’enfant de huit ans j’évitais de trop y réfléchir, parce que maltraiter ce pauvre garçon m’aidait à me construire socialement, à m’imposer.

Mais dans ma tête, c’était amusant, jouissif, et surtout cela me permettait d’exister. Quitte à rabaisser l’autre.  »

 

Allez, bon courage ! 🙂

 

La méditation c’est facile (#inktober day30)

« Ne pensez à rien »… Plus grosse blague du 21ème siècle de ce coté occidentalisé du monde au moins !

PS : Inktober c’est fini ! C’était un sacré challenge, pas fait tous les jours mais c’était bien motivant. 2018 10 28 Pleine Concience 12018 10 28 Pleine Concience 22018 10 28 Pleine Concience 3

 

Bon je n’ai pas fait que dormir pendant ces 4 jours de formation.

Je vous mets là le site de notre super chouette formatrice, Aurélie : http://www.mindfulway.be

Bonne méditation !

Être écolo c’est pas si simple (#inktober 20)

Sujet dont j’ai beaucoup discuté avec Sabine de ensemble.org : la culpabilité quand on est sensibilisé-es à des causes et qu’on agit à l’inverse pour une raison quelconque. Bilan : oui on a probablement tous et toutes non paradoxes, non c’est sûrement pas la peine de se flageller avec des branches de houx, parce que, à la grande surprise générale, il est probable que ça ne fasse avancer aucune cause. 😊 Plus facile à dire qu’à faire de mon côté hein…😏 Allez relax!

Exposition #metoo : semaine 2, interviews, soirée, flyers !

Hum. Nous sommes lundi, j’ai la voix d’une porte de cave non huilée et on immortalise l’événement avec les étudiant-es en journalisme de l’ISJT et étudiant-es de science Po Toulouse.

C’est donc une journée interviews autour de l’exposition au théâtre !

D’ailleurs c’est la 2eme et dernière semaine de l’exposition #metoo de la semaine de l’étudiant de Université de Toulouse. Expo visible du mardi au samedi de 10h à 18h au Théâtre Du Grand Rond

À choisir, venez ce vendredi à 19h pour l’apéro spectacle, c’est gratuit, on boit des coups, c’est sympa et je serai là ensuite de 20h à 21h pour parler de l’exposition où d’autres choses Héhé !

Et le soir spectacle théâtre concert gratuit pour les détenteurs du bracelet semaine de l’étudiant! (les 30 premiers qui se pointent, les suivants c’est 6euros).

Le bracelet se récupère au welcome desk allées Jules Guesde métro!

Autre info :

J’ai récupéré ce matin au welcome Desk mes Flyers BD, imprimés pour la semaine de l’étudiant-e de Université de Toulouse 😍😍 ils font la pub pour mon expo, je les dépose dans Toulouse hihi.

Il s’en passe des choses !

À vendredi 😊

Exposition #metoo kezako

L’expo de la semaine de l’étudiant Université de Toulouse est en place au Theatre du Grand Rond !!

Expo qui revient sur un an de vagues créées par le mouvement #metoo lancé en octobre 2017.

Collage, peinture, BD, c’est une expérience que je fais là, ravie de parler de féminisme et encore plus ravie d’être au théâtre c’est un endroit génial!

Ce soir mercredi 10, je serai au Théâtre Du Grand Rond ou il y a l’expo à partir de 18h30 !! 🙂

A 19h : apéro spectacle, on boit un coup 🍷, on mange un bout 🍢 dans l’espace café et on assiste a une performance.

De 20h à 21h je serai là pour discuter si vous voulez parler de l’exposition 🎨 ou d’autre chose s’il y a autre chose qui vous fait vibrer.

Et à 21h, spectacle théâtre 🎭, un polar bien prenant comme on aime.

Voilà vous savez tout ! À ce soir !! 😘

L’espace public est volé aux femmes (#Inktober 4)

FLYER

Cette BD sera imprimée en flyers et disposé dans plusieurs lieux pour la semaine de l’étudiant-e de Toulouse ! Comme écrit, je réalise une exposition d’illustration autour du sujet du harcèlement, des violences sexistes et sexuelles et du mouvement #metoo, un an après.

COM metoo

C’est bien motivant tout ça, en plus le Théâtre du Grand Rond est un lieu génial ! Faites moi signe si vous y passez, j’y serai surement les mardis 9 et 16 de 20h à 21h avant les spectacles pour discuter et boire et manger (oui on peut faire tout ça au théâtre du Grand Rond).

Par ailleurs, quelques infos :

#INFO 1 : Les grands esprits se rencontrent, le Centre Francilien d’égalité Femmes Hommes vient juste de publier un rapport sur la question des femmes dans l’espace public. « Le rapport propose des solutions pour contribuer à renforcer la présence des femmes dans les espaces communs, les aménager en répondant mieux à leurs besoins et réduire leur sentiment d’insécurité. »

#2 : Une grande marche contre les violences sexistes et sexuelles est organisée le 24 Novembre par le Groupe F. Parlez en autour de vous, et l’événement facebook compte plusieurs milliers de personnes déjà.

#3 Si vous voyez pas trop le but de tout ça (rapport, marche…) alors allez lire le projet Crocodile, c’est de la BD, ou alors lire le tumblr @Paye Ta Schneck. Excellents outils de sensibilisations, faites circuler (les crocos existent en format papier, offrez le autour de vous !) ! 🙂
A demain !